Mémé en vadrouille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mémé en vadrouille

Message par Irae le Dim 23 Mar - 18:17

L'asile d'aliénés ...  Mémé avait déjà eu affaire à certains de ses évadés... ou l'étaient ils vraiment ? Les portes étaient grandes ouvertes et la bâtisse accueillante (Mémé frissonna). 

"C'est plutôt étrange pour une maison de fou... et convivial "  dit-elle tout haut avec son habituelle voix renfrognée. Elle se représenta mentalement la scène que devait fournir un asile digne de ce nom. 

Pour toi lecteur attentif qui n'a pas l'horreur ... euh je veux dire l'honneur d'être dans la tête de Mémé, voilà ce qu'elle imagina : 
(moi j'y suis et je peux te dire que c'est pas la joie)

 

Mémé énuméra avec une précision remarquable et un coup d’œil certain, tous les éléments qui ne faisaient pas "digne de ce nom" : 
"Un papillon, pas de mirador, pas de barbelés, une porte ouvragée, du soleil, des fleuuuuurs"  s'entendit -elle dire au fur et à mesure que son regard parcourait la façade.

"Humf... de mon temps, ça n'était pas fait comme ça, les asiles ... "
 
O toi lecteur qui lit ces lignes, à première vue tu pourrais croire que si Mémé a (surement ... ou peut-être) de nombreuses qualités, l'ouverture d'esprit n'en fait pas partie. Et tu te tromperais royalement ! Mémé est quelqu'un de très ouvert d'esprit, faut pas croire ... elle a juste des opinions très arrêtées (certains diront inébranlables) sur la plupart des sujets. 

"Qui parle ??" cria Mémé ! 

"Euh, c'est moi le narrateur" répondis-je 

"Et qu'est ce que tu fais là toi ?" me répondit-elle avec son air habituel (vous avez vraiment besoin que je vous précise revêche ou renfrogné ?) 

"Eh bien, je raconte vos glorieuses aventures, ô grande sorcière de Lance" répondis-je dans mes petits souliers

"Peuf, j'ai pas besoin de ça moi

"Mais si voyons, la preuve, si on ne prend que vos paroles, personne comprend

"Ah, oui peut-être bien ... alors reste discret

"D'a ...

"Reste discret j'ai dit ! Et raconte bien mes aventures sinon ...  je ne suis pas contre un civet de crapaud ! "

Reprenons donc là si vous le voulez bien, mes amis ... la perspective d'être un crapaud ne m'ensorcelant pas (si je puis m'exprimer ainsi). Mémé donc, regardait l'entrée de l'asile en se rappelant que derrière ces portes peu conformes à la tradition, et finalement plutôt effrayantes de son point de vue demeuraient la jeune fille nommée Anauelle (très serviable ce qui est très rare de nos jours chez les jeunes dit-elle toujours) et le coquin Ardycael, confrère nécromant qui avait osé lui dire de ne pas s'amuser mais qui avait été le seul à prendre des nouvelles régulières de la pauvre vieille dame solitaire qu'elle était ! 

Elle se décida à passer la porte ... après tout, les orgies dans les chambres sinistres et les patients qui déambulent en costume de mascotte lapin pour pourchasser des patients déguisés en carottes se cachaient peut-être derrière cette façade aux abords peu encourageants. 

Plus guillerette (toutes proportions gardées), elle frappa à la porte : 

*toc toc toc* 
"Il y a quelqu'un ? "

*toc toc toc* 
"Il y a quelqu'un ? "

*toc toc toc* 
"Il y a quelqu'un ? "

Oui 3 fois car ne dit on pas que la sorcière toque toujours 3 fois ? Ça ... ou elle est elle-même toquée ce qui expliquerait pas mal de choses. Ainsi donc Mémé accomplit-elle une action qu'elle accomplissait rarement et qu'elle appelait la "sauce Yaliz à Sion" même si elle ne savait, pour tout dire, pas qui était Yaliz ni où était Sion.
avatar
Irae

Messages : 37
Date d'inscription : 23/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémé en vadrouille

Message par Anauelle le Lun 24 Mar - 7:20

Anauelle entendit frapper à la porte. Elle se demanda qui pouvait frapper à une porte ouverte, mais bizarrement, ça avait l'air de déranger les gens, et beaucoup frappait et attendait que quelqu'un leur dise d'entrer.

Elle jeta un œil par la fenêtre. Tiens, le visiteurs, ou plutôt la visiteuse avait un air de déjà vu, elle décida d'aller voir. Une fois devant la porte, elle la reconnu et sourit.

"Bonjour Irae. Enfin, j'espère que vous me permettez de vous appeler par votre prénom. C'est un plaisir de vous voir.
Vous fais je la visite?

Mais entrez donc, vous n'allez par rester dehors comme ça dans le désert, les fourmis mordent assez fort dans le coin
!"
avatar
Anauelle

Messages : 18
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémé en vadrouille

Message par Irae le Lun 24 Mar - 19:34

Mémé aimait l'efficacité ! A vrai dire, c'était une des rares choses qu'elle aimait. Elle aimait aussi son balai et son chapeau ... et la tradition ... oui la tradition c'est très important ça. En fait, notre célèbre sorcière de Lancre vivait pour la tradition sorcière. Elle en était le pilier, l'égérie, la muse, la ...

"Narrateur ?" m'interrompit Mémé

"Oui votre Rectitude ? "  

"Tu penses que je vais rester plantée là toute la nuit, le temps que tu fasses avancer le schmilblick ? " demanda t-elle avec un ton qui provoquait chez moi la même impression que celle que ressent une pâte à biscuit à l'approche d'un emporte pièce en forme de chaton.  

Hum ...oui ... très bien .... reprenons alors :

Pendant notre discussion, une jeune fille s'était approchée de Mémé.

"Bonjour Irae. Enfin, j'espère que vous me permettez de vous appeler par votre prénom. C'est un plaisir de vous voir. Vous fais je la visite?

Puis, sans attendre :
Mais entrez donc, vous n'allez par rester dehors comme ça dans le désert, les fourmis mordent assez fort dans le coin!"

C'est à ces mots, cher lecteur que je pressentit une catastrophe. "Entrez donc" avait dit la malheureuse. Ne connaissait-elle donc pas le terrible esprit de contradiction de Mémé ? Une de ses collègues (qui n'avait eu, dit on, pas le courage de donner son nom) n'avait elle pas dit :

"Suffit qu'on demande à Esmé Ciredutemps de se rendre quelque part pour qu'elle refuse, par esprit de contradiction, alors dis-lui qu'elle ne doit pas y aller, et elle va y courir sur du verre pilé." ??

Horreur ! Catastrophe ! Cataclysme ! Malédiction ! Et tous les autres synonymes qu'il serait trop long de citer ici !

Mais, alors que j'avais prévu tout un tas de scénarios tragiques à raconter, Mémé accepta d'entrer ... Oui vous m'avez bien entendu : Esméralda Ciredutemps obéit !!  

"Avec plaisir chère enfant" répondit, de sa voix la plus agréable, la vieille mégère ... euh... je veux dire : la redoutable très estimée, incroyable, inégalable, grandiose sorcière
(enfin, quand je dis "sa voix la plus agréable", faut dire que ça ressemblait tout de même à l'effet que donnerait une râpe à fromage sur un violon mal accordé)


...
(le premier qui dit que je suis un fayot, je le hante jusqu'à la fin de ses jours... )




(et je suis sérieux)




(si si, je vous jure)





"Mais pourquoi ?" demandais-je profitant d'un moment privé avec Mémé

"P'koi quoi ???"

"Pourquoi être entrée alors qu'elle vous l'avait demandé, votre Contradictude ?"

"Tu t'attendais à ce que je reste dehors ?"

"Ben ... oui "

"Eh ben voilà pourquoi je suis entrée"

Ainsi chers lecteurs, je compris que Mémé était entrée afin de contredire *mes* attentes (qui a dit troll ?) ... et accessoirement pour le thé et les gâteaux dont on sentait l'odeur depuis l'entrée ...
avatar
Irae

Messages : 37
Date d'inscription : 23/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémé en vadrouille

Message par Anauelle le Mer 26 Mar - 8:47

La visiteuse hésitait sur le pas de la porte. Qu'est ce qu'elle avait pu dire pour lui déplaire, se demanda Anauelle.
La guerrière, qui avait un cœur d'or, mais parfois un caractère de cochon haussa les épaules.

"Humph grumph"

Après tout, si elle avait envie de visiter par elle même... Elle espérait juste que la nécromane ne se perdrait pas dans les couloirs et les nombreuses salles. L'asile était parfois déroutant pour les nombreux visiteurs...
Couloirs en courbe, s’arrêtant brusquement dans un cul de sac, faisant un virage à quatre vingt dix degrés..., tout ça apparemment sans raison. Les diverses salles et échoppes semblaient elles aussi réparties en dépit du bon sens et sans logique compréhensible.

Elle allait partir quand Irae accepta de rentrer.
Irae a écrit:"Avec plaisir chère enfant" répondit, de sa voix la plus agréable, la vieille mégère ...

Elle partit donc dans le couloir, tourna à droite, puis à gauche, dépassa encore deux intersections et aboutit dans une cours intérieure.

"Alors, ici, c'est tous les commerces de l'asile:

Boulangerie/pâtisserie... D'ailleurs, ça doit juste être l'heure de la nouvelle fournée..., ici la taverne - boissons en tout genre, là un modeste rapiéceur pour les accrocs aux vêtements - il a aussi quelques vêtements, mais c'est plus de la fripe que de la mode..
."

Tous en désignant les divers enseignes au fur et à mesure. Elle montra ensuite une autre entrée au fond de la cours.

"Et par là, c'est les appartements privés.
Mais peut être aimeriez vous boire un rafraîchissement et grignoter quelque chose?
"
avatar
Anauelle

Messages : 18
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémé en vadrouille

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum